Savoir rendre accessible sa campagne électorale à tous les publics avec PREVIOO

En vous portant candidat à une élection, votre but est de convaincre le plus grand nombre d’électeurs de voter pour vous. Or, comment pourrez-vous parvenir à un résultat représentatif de la volonté des citoyens si tous ne sont pas en mesure, à la fois de prendre part à votre campagne, et d’exercer leur droit de vote ?
PREVIOO, le logiciel pour gagner des campagnes électorales, va vous aider à mieux connaitre vos électeurs, à vous souvenir de qui ils sont, quelles sont leur particularité et ainsi les aider à voter... de préférence pour vous !

Depuis la loi de 2005 (pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées) des améliorations ont été apportées mais beaucoup reste à faire dans l’accès au vote. Du côté des campagnes électorales, on est encore loin de l’accessibilité pour tous. Et c’est dommage : c’est vous priver de la contribution de ces citoyens !

Alors comment de votre côté pouvez-vous et devez-vous oeuvrer pour rendre votre campagne accessible à tous les électeurs ? Vous verrez que pour des coûts relativement mineurs, vous parviendrez à toucher un auditoire plus vaste et soucieux de s’engager à vos côtés !

Vous devez donc commencer par vous assurer que les activités organisées durant votre campagne soient accessibles à tous. Si toutefois cela s’avérait trop coûteux, ne faites pas complètement l’impasse sur ces changements et attachez vous à le faire sur un seul meeting ou une seule réunion publique, plutôt que sur l’ensemble.
Et veillez à en informer le public ! Il serait dommage pour vous comme pour les électeurs handicapés, de ne leur laisser le choix qu’entre les candidats qui sont parvenus à organiser une campagne accessible !

Comment faire concrètement ?

Pour commencer, concernant vos messages de manière générale : faites en sorte qu’ils soient exprimés dans un langage clair. Le vocabulaire technocrate risquerait bien de vous desservir. Privilégiez la simplicité pour plus d’efficacité. Vous toucherez alors davantage d’électeurs et ne laisserez pas à la marge les personnes dont le français n’est pas la langue maternelle, celles ayant un faible taux d’alphabétisation, mais aussi toutes celles qui ne sont pas familiarisées au langage politique. En clair, tout le monde vous dira merci !

Lors de vos prises de parole en public, assurez-vous que votre propos sera entendu par tous les publics. Vous pouvez par exemple faire appel à des services d’assistance comme un interprète en langue des signes, des sous-titres en temps réel ou encore installer des systèmes fonctionnels pour personnes malentendantes.

Dans le cas où vous êtes en déplacement et que vous interagissez avec une personne atteinte d’un handicap, soyez en premier lieu attentif à la considérer comme tout autre citoyen. Inutile d’adopter un ton différent, c’est un adulte comme les autres.

Toutefois, pour que votre échange se passe le mieux possible, pensez que :

Pour ce qui est du matériel de campagne, faites en sorte que lui aussi soit accessible à tous. Vous pouvez pour cela le proposer dans des médias et des formats alternatifs ou de substitution.
En braille, en gros caractères, avec des sous-titrages, du texte électronique, en format sonore, en format vidéo en langage gestuel ou encore via un service d’audio-visions.
Et si c’est le cas, pensez à le préciser sur tous vos documents de campagne. Vous vous assurerez ainsi que tout le monde en est informé pour que les électeurs prennent conscience des mesures que vous adoptez !
Et n’attendez pas que la demande vous soit faite pour entamer la création de ces médias substituts : anticipez les demandes de vos électeurs, vous gagnerez du temps et de l’argent !

Il est primordial pour rendre votre campagne davantage accessible que vous gardiez en tête ces préceptes. Mais veillez surtout, à ce que vos équipes y soient elles aussi formées car c’est bien souvent elles qui vous représenteront sur le terrain ! Assurez vous qu’elles soient capables de parler de ces médias substituts et d’en garantir l’accès aux citoyens qui en feront la demande.

Combien ça coûte ? Sachez tout d’abord que rendre votre site internet accessible ne présente aucun surcoût si vous l’anticipez lors de sa création. Pour la traduction de votre spot de campagne en langue des signes de même que pour le sous-titrage, le coût est pris en charge par l’Etat.
Pour le reste, prévoyez d’attribuer un poste budgétaire dédié à la question de l’accessibilité lors de votre planification financière. Au regard du nombre de voix que peuvent vos rapporter ces ajustements, le coût représentera une part minime de vos dépenses totales, soyez-en convaincu !

En vous attelant à respecter ces quelques dispositions, vous donnerez la chance aux électeurs atteints d’une déficience de participer activement au débat public et vous vous assurerez dans le même temps de nouvelles voix, c’est certain !